Origami ou l’art du papier plié

Ou comment créer du lien autour de cocottes en papier

Chez Ce Que Mes Yeux Ont Vu, vous l’aurez compris, on aime relever les défis, sortir des sentiers battus, expérimenter des choses nouvelles. Parce que l’on aime ce sentiment exaltant de se tenir face à une part d’inconnu et de mettre en œuvre les conditions nécessaires à la bonne réussite d’un atelier.
Alors quand l’un de nos partenaires nous demande un atelier pour 50 collaborateurs, en un temps record, avec un budget contraint, on cogite pour trouver la meilleure équation, au cœur de nos ateliers : créer un impact social positif, développer des compétences, augmenter l’estime de soi.
Les briefs les plus complexes peuvent avoir les réponses les plus simples parfois. Nous avons donc proposé un atelier Origami à réaliser dans un Centre d’Hébergement d’Urgence. Vous savez, le pliage de cocotte en papier coloré. Les collaborateurs, avec les parents et les enfants du centre, devaient réaliser des guirlandes pour décorer les espaces communs. Simple, en apparence. Seulement voilà, ils sont tout de même 50 collaborateurs, d’horizons et de métiers différents. Il y a 50 enfants, pour la majorité non francophones. Nous sommes 3 et personne ne parlent pachtoun.
C’est ce genre d’expériences que nous aimons provoquer chez Ce Que Mes Yeux Ont Vu : que puissent se rencontrer des individus différents et que par l’intermédiaire d’une action artistique, les échanges se fassent afin que chacun puisse prendre connaissance de sa valeur.

Au-delà de la logistique, qu’à présent nous maîtrisons avec aisance et pour laquelle Marie, notre nouvelle recrue (dont vous pouvez retrouver le portrait ici) est devenue un nouveau pilier, c’est notre savoir-faire de médiation que nous mettons en ordre de marche : encadrer le groupe, trouver les mots justes pour rassurer chacun et les encourager et puis lâcher prise pour laisser la magie du moment opérer. Des histoires comme celles-ci, l’atelier « Origami – papier plié » en regorge. Ce ne sont pas de simples ateliers DYI de loisirs créatifs. Ce sont des ateliers dans lesquels, pour les associations, ils se crée des liens vers l’extérieur, des liens entre les parents et les enfants qui disposent d’un espace-temps pour se nouer. Et pour les collaborateurs, c’est faire un pas de côté, pour prendre le temps de travailler ensemble hors d’un quotidien ultra performatif.
C’est permettre à des enfants et des adultes qui ne se côtoient jamais d’être sur un pied d’égalité.
On peut aussi vous donner quelques chiffres pour vous montrer que la production était hors norme :
⁃ 50 collaborateurs
⁃ 20 familles
⁃ 1000 feuilles pliées
Mais ce qui compte pour nous, c’est que les souvenirs de cette après-midi restent en mémoire bien après que le papier des étoiles se soit ternis.

Cet atelier a été conçu et mené par Ce Que Mes Yeux Ont Vu, pour l’association Aurore, avec Alternacom.