Qui sommes nous ?

Nous proposons d’organiser des Journées d’actions solidaires pour les salariés d’entreprises, et des ateliers culturels pour les bénéficiaires d’associations luttant contre toutes formes d’exclusion et de précarité.
L’impact de ces ateliers sur les salariés et les bénéficiaires d’association est fort. Pour chaque individu, ce sont des expériences enthousiasmantes dans lesquelles chacun trouve une place au sein du groupe et s’y sent valorisé.
Pour les salariés, cela participe du sentiment de fierté et d’appartenance à l’entreprise. Pour les bénéficiaires d’associations, la prise en charge sociale s’en trouve facilitée.

« Pour l’équipe sociale, les particularités du projet (…) ont constitué un terrain d’observation privilégié des hébergés happés par le programme, que l’on a ainsi pu intégrer et prendre en compte dans notre observation globale et dans le travail médico-social entrepris avec chacun d’entre eux. »,
Etienne Marchal, Centre Oscar Roty, SamuSocial de Paris.

CE QUE MES YEUX ONT VU…
POUR VOS USAGERS

CE QUE MES YEUX ONT VU…
ÇA S’EST PASSÉ ICI !

Stéphanie Merran,

Présidente

Sara Paubel,

Directrice Générale

Stéphanie a voyagé à travers le monde, pour découvrir Angkor Wat et différentes formes de médiation culturelle. Elle atterrit dans le monde des graphistes et découvre la magie de la sérigraphie. Après un passage sous la Nef du Grand Palais pour plusieurs Monumenta, exposition d’art contemporain, elle rejoint le Grand Palais en 2012. Elle y développe une politique innovante d’accessibilité des expositions auprès d’un public en grande précarité.

C’est d’abord chez les Trois Ourses que Sara trouve une passion : développer l’éducation artistique de l’enfant via le livre. Puis elle plonge dans l’édition, entre des piles de livres jeunesse et des pavés littéraires, avant de se consacrer à la médiation culturelle. A plusieurs reprises, elle met en œuvre la médiation de Monumenta sous la Nef du Grand Palais et y croise Stéphanie. Elle rejoint son équipe pour développer un programme d’accessibilité culturelle auprès des personnes issues de la rue.

En 2016, nous décidons de quitter le Grand Palais pour les Grands Voisins, un lieu innovant situé dans un ancien hôpital parisien. C’est le début de Ce Que Mes Yeux Ont Vu, une entreprise culturelle et solidaire où l’art est utilisé comme un générateur de lien social.

L’expérience acquise dans de nombreuses institutions culturelles d’envergure nous a permis de mener avec succès des projets inédits dans des hôpitaux, des prisons et des centres sociaux, auprès de publics éloignés de la culture.

Aujourd’hui, nous élaborons de nouveaux projets auprès de ces mêmes publics, avec un réseau de partenaires culturels et sociaux qui favorisent notre créativité et nous accompagnent dans le développement d’une action plus audacieuse, à plus grande échelle.