Le principe de la data visualization

Des données chiffrées pour générer une oeuvre d’art

Depuis quelques jours, une forme bleue apparaît dans le hall d’accueil d’une grande banque située sur les Champs-Élysées, à Paris. En cherchant le point de vue, en se penchant à droite puis à gauche, en changeant de hauteur aussi, on peut apercevoir l’anamorphose !
Cette image qui se déforme quand on se déplace a été colorisée par des collaborateurs de la banque et 12 porteuses de projet de l’association Led By Her*, fin mai 2019.
Conçue par l’artiste Fanette Guilloud, la forme a été générée par des data, selon le processus de data visualization. Ces données chiffrées sont relatives aux actions à impact social positif des deux entités comme le nombre de projets de mécénat de compétences accomplis par les collaborateurs de la banque, le nombre de femmes accompagnées dans leur projet entrepreneurial en 2018 grâce à Led By Her.
La colorisation de cette forme dans l’espace requiert la mobilisation de compétences telles que l’organisation, la communication et l’adaptabilité, ces compétences clefs en entreprise et, qui plus est, dans la création d’un projet entrepreneurial.

Collaborateurs et porteuses de projet, une fois réparties en petits groupes et assignés à une zone précise à peindre, ont pu poursuivre les échanges qui avaient fait l’objet des ateliers précédents.  En effet, trois ateliers de co-développement, menés par Ce Que Mes Yeux Ont Vu, ont permis aux femmes de Led By Her de mieux définir leur projet et de définir des axes plus concrets pour leur mise en place grâce à l’écoute et aux conseils des collaborateurs.

*l’association Led By HER aide les femmes victimes de violences conjugales à se reconstruire via un projet entrepreneurial

Cette installation a été conçue et réalisée par Fanette Guilloud, artiste. Les photographies ont été réalisées par Nils Paubel pour Ce Que Mes Yeux Ont Vu.