Coloriser l’Horizon

Une anamorphose au Centre d’Hébergement d’Urgence Horizon, association Aurore, Paris
Décembre 2017

Il ne fallait pas avoir froid aux yeux, ce matin-là, pour coloriser la grande anamorphose tracée aux Grands Voisins, dans la nuit, par Guillaume et Raphaël, graphistes chevronnés dans ce type de réalisations. Une anamorphose est une image peinte sur un mur qui n’est visible que d’un point de vue privilégié ; dès qu’on s’en décale, elle se déforme. Il s’agissait, lors de cette journée de cohésion d’équipe solidaire et culturelle, de travailler sur la notion du point de vue, celui que l’on porte sur son quartier, sa rue, et sur le centre qui a accueilli la fresque et les collaborateurs d’une entreprise d’énergie, tous plus motivés les uns que les autres à faire apparaître l’image avant la fin de journée. Dans le centre d’hébergement Aurore, appelé Horizon, après une observation amusée et empreinte de curiosité, les hébergés ont finalement rejoint les salariés pour travailler main dans la main à l’embellissement de leur espace de vie.
Tout au long de la journée, chacun a participé à son niveau à la réalisation de cette œuvre collective : certains ont enchaîné les coups de pinceaux, d’autres ont préféré échanger des mots, saisissant l’opportunité de ce couloir inhabituellement rempli de voix et d’énergies pour transformer leur quotidien.

« Un Grand merci pour cette merveilleuse journée de partage. Ce projet m’a réconciliée avec la peinture et m’a ouvert les yeux ! », une salariée.

Ce projet a été conçu par Ce Que Mes Yeux Ont Vu, grâce au concours de Mécélink et avec la participation de Guillaume Chéreau et Raphaël Cassanas, graphistes, et réalisé par les hébergés du centre Aurore et des salariés d’une entreprise d’énergie.